Tendances

Comment choisir ses oreillers pour bien dormir ?

Ecrit par Cyrielle Poirot

Dormir est vital pour une bonne santé et la literie participe grandement à garantir un sommeil reposant et réparateur. Les oreillers font partie de la literie et jouent un rôle important sur la qualité du sommeil. En effet, les oreillers maintiennent la colonne vertébrale, surtout les cervicales. Mais comment choisir un oreiller pour bien dormir ?

Le choix du type d’oreiller

Avant de choisir un oreiller, il est important de souligner qu’un oreiller se change en moyenne toutes les trois années et qu’il faut bien nettoyer un oreiller aussi bien pour limiter la prolifération des bactéries que pour améliorer le confort. Pour choisir ses oreillers, il est nécessaire de tenir compte de la technologie de fabrication de ces derniers. Voici les types d’oreillers que l’on retrouve sur le marché.

  • Les oreillers classiques : ils sont généralement fabriqués à base de microfibres ou de fibres polyester, sont très faciles à entretenir et ne donnent pas d’allergie. 
  • Les oreillers naturels : ils sont faits de laine, de duvet, de plumes ou de latex, des matières naturelles permettant une bonne aération et supprimant la sensation de chaleur. Les oreillers naturels sont moelleux et offrent un confort thermique et une meilleure hygiène.
  • Les oreillers mémoire de forme : ils sont fabriqués à base de mousse viscoélastique, reprennent leur forme initiale à chaque mouvement et suppriment les points de pression. Ils conviennent aux personnes qui transpirent beaucoup.
  • Les oreillers ergonomiques : encore appelés oreillers cervicaux, les oreillers ergonomiques moulent la tête et la nuque et permettent l’alignement de la tête, du cou et de la colonne vertébrale. Ils atténuent les tensions cervicales, dorsales et musculaires.
  • Les oreillers ressorts : ils sont indéformables et sont souvent faits en fibres polyester creuses siliconées. Ils apportent un maximum de soutien à la tête et aux cervicales.

Le choix de la fermeté de l’oreiller 

La fermeté de l’oreiller dépend des habitudes de sommeil. Si vous dormez généralement sur le ventre, il est recommandé d’utiliser un oreiller moelleux, très plat à défaut de ne pas en utiliser du tout. Si vous dormez sur le côté, il vous faut un oreiller ferme et assez épais pour combler la largeur de votre épaule et maintenir l’alignement tête-cou-colonne vertébrale. 

Les personnes qui se couchent sur le dos devraient privilégier les oreillers ni trop fermes, ni trop moelleux pour soutenir la tête et la nuque. Quant à celles qui tournent dans tous les sens, un oreiller mousse à mémoire de forme serait idéal. 

La fermeté de l’oreiller dépend également du poids de l’utilisateur. En effet, il est conseillé aux personnes de fort gabarit de privilégier les oreillers fermes tandis que les poids plumes devraient plutôt adopter des oreillers moelleux. 

Le choix du garnissage de l’oreiller : naturel ou synthétique ?

Le garnissage naturel permet à l’oreiller de s’adapter aux mouvements de la tête pendant le sommeil. Il possède des propriétés thermorégulatrices naturelles, empêche l’humidité et favorise une hygiène irréprochable. La mention “duvet neuf” est une garantie de qualité supérieure. 

Quant au garnissage synthétique, il est recommandé aux personnes allergiques, car il est hypoallergénique. De plus, les oreillers synthétiques sont moins chers que les oreillers naturels. Il existe plusieurs sortes de garnissage synthétique : les microfibres qui offrent une sensation proche de celle du duvet, les fibres creuses siliconées qui empêchent la formation d’amas dans l’oreiller, et la mousse mémoire de forme et le latex qui peuvent aussi être naturels comme synthétiques.

En savoir plus

Cyrielle Poirot

Laisser un commentaire